Claude Duguay

Guide

Doit-on parler de «doyen» de l’équipe? Dans le cas de Claude, certainement! Mais au mot sagesse, il faut accoler le mot énergie! Il guide certains de nos voyages les plus exigeants. Il rayonne, il apaise, il rassure, comme devrait le faire tout guide de montagne qui se respecte, quoi ! Mais au-delà de l’expérience « technique », il a cette expérience de l’alpiniste qui voyage, l’expérience de celui qui a fait partie de la première expédition québécoise à atteindre le sommet du Denali (Alaska-1983), de la première traversée hivernale de la Terre de Baffin (1979), de la première ascension du Pic Communiste (Ouzbékistan- 1986). Travailler avec Claude est un plaisir. D’abord parce que c’est facile mais aussi beaucoup pour tout ce qu’on apprend à ses côtés.

ses essentiels

  • Le piolet et les crampons, parce qu'en haute montagne ils sont essentiels. Sur la neige et la glace que j'affectionne particulièrement, ce sont mes meilleurs alliés. Bien effilés et bien ajustés, ils permettent de progresser rapidement et en toute sécurité sur les arêtes de neige et les pentes escarpées.
  • Le canif tout usage qui s'avère un des meilleurs amis du guide, réparer un œillet, couper un bout de pansement, raccourcir une cordelette et déguster une bonne pomme..
  • La chaussure de marche ou de grimpe, bien ajustée, adaptée au terrain rencontré, ni trop légère ni trop lourde, chaude, flexible et confortable, la meilleure amie du randonneur.
  • La caméra qui ne me quitte jamais, en version téléphone ou réflex, dépendamment du terrain appréhendé et de l'espace dans le sac, avec plein d'énergie supplémentaire, bien entendu.
  • ....et bien sûr les essentiels de tout guide professionnel pour dépanner, réparer, soigner et secourir !
  • Éric L.

    - -Népal: Camp de base de l'Everest -octobre 2016


    Bonjour Claude
     
    Pour moi qui faisait sa première longue randonnée en altitude en pays étranger, je dois te dire que j’ai eu un grand plaisir à te connaître et je t’assure que j’ai beaucoup apprécié ton souci du bien-être de chaque participant dont moi. Par ton attitude rassurante et parfois ferme quand il le fallait, je me suis toujours sentie en sécurité. Je ne peux passer sous le silence tes grands talents de coordonnateurs, de conteur, de bout en train et peut-être même de danseur, quoi que sur ce dernier point, quelques pratiques supplémentaires seraient certainement à envisager! Enfin, en tant qu’homme passionné par les montagnes et plus particulièrement celles du Népal, je ne pense pas me tromper en te disant que tu as fait tienne la philosophie de vie des sherpas qui sont tournés vers l’être humain.
     
    Au grand plaisir de croiser ton chemin ainsi que celui de ta blonde sur les nombreux chemins qui parsèment le monde ou qui sait dans votre beau coin de pays. 

Quelques mots de Claude

Comme a dit un célèbre aventurier : "on ne trouve pas l'aventure, souvent c'est l'aventure qui nous trouve". Cette maxime je la répète à chaque début de voyage avec mes groupes, donc soyez prêt et comptez-vous chanceux quand ça va arriver.
 
La seconde maxime que je me plais à leur rappeler : "À chacun son aventure" ce qui veut dire que l'aventure c'est personnel, t'as beau être le dix millième à grimper l'Everest, quand t'es accroché à la corde fixe à 8000M c'est ta vie qui est au bout du fil et c'est ton aventure à toi, tout seul. Ne laisse personne venir la gâcher.

L'infolettre des karavaniers

Haut