Emmanuelle Dumas

Guide

Elle est tombée dedans quand elle était petite…la marmite du monde. Aux abords de la trentaine, jeunesse insolente, son CV trahit la chance de celle que les parents ont encouragé à voyager. Et de celle qui, heureusement, en a profité. Des obscurs Tatras en Pologne (avouez que peu de gens connaissent) aux froides montagnes de l’Antarctique, Emmanuelle vit maintenant (attention ici…quand on écrit au présent pour un guide c’est dangereux…ce texte est donc écrit en août 2015), une bonne partie de l’année sur un voilier dans le sud. Oh je vois les exclamations : elle se la coule douce la ptite! Mais regardez un peu…au sud du sud il y a la Terre de feu, son Cap Horn, ses canaux patagoniens. Son sud à elle n’est pas doux. C’est donc là, et en guidant le Groenland (l’été elle monte au nord), en montant aussi au sommet de l’Afrique qu’elle creuse les sillons de l’aventure avec nous.
Manu, je suis un peu jaloux de ta vie! Alors abuse de cette vie pour que nous aussi on puisse en profiter.

Richard

ses essentiels

  • Mon cahier à dessin et mon aquarelle : malgré le peu de temps libre qu’on a quand on guide, je trouve toujours un petit 15 minutes pour croquer un dessin ou une aquarelle. C’est mon moment où seul l'instant présent compte.
  • Lunette de soleil de glacier : ayant payé le prix dans le passé d’une mauvaise paire de lunette soleil, maintenant, dès qu’il y a de l’eau ou de la neige, je ne me sépare plus de mes lunettes de glacier. 
  • Chocolat noir : toujours une tablette pour la route, pour redonner sourire et énergie.
  • Bas en laine de mérinos : rien de vaut une bonne paire de bas en laine Smartwool ou une tricotée par ma grand-mère.
  • Épices et/ou livres de recette : comme j’adore cuisiner, j’essaie toujours de me dépasser pour ajouter des saveurs et des surprises aux voyages, croisières et expéditions.
  • Bottes de caoutchouc Le chameau : elles me suivent partout depuis quelques années autant pour le kayak que le bateau et même pour les randos en Antarctique, Patagonie et Groenland. 
  • Un bandeau Buff : c’est presque mon « uniforme » de guide, j’en ai toujours un sur la tête dès le départ en expédition. Ça cache les cheveux sales, ça couvre les oreilles du vent, ça l’absorbe la sueur, etc. 

Quelques mots d'Emmanuelle

Souvent les voyageurs sont curieux de connaître notre parcours de vie pour devenir guide. Pour ma part, ce fût très simple. Dès mes 17 ans je suis partie pour la Gaspésie étudier en Tourisme d’Aventure. Dès la première semaine de cours, j’ai su que c’était mon domaine et que ça allait devenir ma passion.
Depuis je parcoure le monde d’aventures en aventures. Mon plus grand bonheur étant de partager ma passion avec d’autres, de les pousser à se dépasser et de vivre ensemble le moment présent.
Il ne manque pas de fenêtres dans mon lieu de travail !

SES VOYAGES

  1. Y a déjà mis les pieds : Antarctique, Groenland, Nouvelle-Zélande, Islande, Patagonie, Ouest Canadien, Slovaquie, Laos.
  2. Ira bientôt en repérage : Îles de Pâques, Basse-Californie, Ouest Américain, Alaska.

L'infolettre des karavaniers

Haut