Simon Nadeau

Guide

Il est de ces personnages originaux qui gravitent dans le giron Karavaniers de belle façon! Né en Allemagne, «grandit» au Québec et roux de son état… Simon a d’ailleurs vécu pour un temps en Irlande. Scout pendant un temps, il s’est aussi commis derrière les fourneaux, pour finalement troquer la toque de chef pour une pagaie de kayak… et le grand air!  Guide actif au Québec, il connaît intimement les humeurs du fjord du Saguenay et aucun terrain de jeu ne semble lui résister. Il rentre de l’Antarctique où il a atteint le sommet du mont Vinson, quitte bientôt pour une autre saison au Groenland, retournera certainement au Lac Powell en passant par la Crète et nous gardons en tête qu’il connaît aussi une partie de l’Afrique. La suite? Qui sait… 

ses essentiels

  • Un briquet Bic. En fait j'en ai toujours 6. Un par brûleur, un dans mes poches et un dans ma trouse de papier de toilette. Je n'ai jamais réussi avec deux morceaux de bois...
  • Doudoune Rab parce que même dans le désert il fait froid parfois. C'est aussi mon oreiller...
  • Mes crocs, du style c'est important..., autant que la santé de mes pieds.
  • Mon buff, car on a tous des "bad hair day"...
  • Une brosse à dent. Quand viendra le jour où tu l'oublieras, tu comprendras...
  • Eric B.

    - Le défi du 66° Nord, Groenland - août 2017

    C’est une expérience d’une vie, c’est unique.  Je vais garder des souvenirs impérissable.
    Nous avons eu les meilleurs guides au monde.  En plus de connaître leur travail, ils sont des encyclopédies , ils connaissent beaucoup de chose sur plusieurs domaine.  Ce fut très plaisant discuter avec eux.
    J’ai beaucoup mieux mangé que ce que j’anticipais.  J’ai dormi comme un bébé et pour ce qui est de l’activité physique, j’étais bien préparé.
    Merci
     

  • Marie-Christine

    - Crète, kayak et randonnée au pays des Dieux, septembre 17

    (...) Simon est le meilleur guide que j’ai eu. Il est passionné par ce qu’il fait, fait très attention à ce que chacun apprécie le voyage, nous donne beaucoup d’explications, que ce soit historiques, la faune et la flore, les techniques. Il s’assure que chacun vive une belle expérience et c’est ce que nous avons eu.

L'infolettre des karavaniers

Haut