Sylvène Boimond

Spécialiste

Tout a commencé avec sa passion pour l'Italie, sa langue et sa culture. Cela lui a donné le goût d'en savoir plus et d'en voir plus sur le monde qui l'entoure, et c'est pour cette raison qu'après un baccalauréat en civilisation italienne, elle s'est dirigée dans le domaine du voyage. Après avoir vécu en France et en Australie, elle s'est finalement installée au Québec depuis quelques années. D'abord en agence de voyage traditionnelle, puis maintenant avec Karavaniers. Car elle aime les montagnes ! Certes ses Alpes françaises lui manquent mais elle trouve tout de même son plaisir dans les Adirondacks...
Parlez-lui de la Crète ou de l'Espagne et vous verrez que sa piqûre du voyage est bien présente.

ses essentiels

- un appareil photo - amatrice de photos depuis un moment, j'aime immortaliser les moments que je passe sur les hauteurs. Pour en avoir un beau souvenir certes, mais surtout pour les partager avec mes proches, afin qu'ils comprennent pourquoi je parle toujours avec beaucoup d'enthousiasme de mes randonnées !
- mon couteau suisse - indispensable pour toute randonnée ou trek (et surtout pour couper le saucisson au moment du pique-nique !)
un carnet de voyage - petits dessins ou croquis, petites remarques ou anecdotes, pour faire sécher une fleur... 
- un imperméable - contre la pluie, mais aussi pour me protéger du vent, surtout sur les sommets.
- une petite fiole de gnôle – et j’irai même jusqu’à dire du génépi, alcool traditionnel de ma région en France ! Quand on a un petit coup de mou, ça sert toujours… 
- une couverture de survie : je pars du principe qu'on ne sait jamais ce qui peut se passer et qu'il vaut mieux parer à toutes éventualités. 

Son expérience

"Allez viens on sort, on va prendre l'air" : c'est ce que mes parents me disaient la plupart des week-ends, et ce depuis que je suis en âge de marcher. Marcher est donc dans mes veines depuis longtemps ! Il faut dire que les Alpes sont un beau terrain de jeux pour les amoureux du grand air et de la nature. Cela me permet, entre autre, de me ressourcer, de laisser derrière moi les soucis quotidiens, de m'échapper de la ville...

J'ai été piquée par le virus du voyage après avoir passé un an en Australie, et où une de mes meilleures expériences a été de travailler avec un artiste aborigène. Depuis, dès que je le peux, je pars à la découverte de terres qui me sont inconnues. Aujourd’hui, Karavaniers me permet d’allier mes deux passions !

SES VOYAGES

  1. Y a déjà mis les pieds: France, Suisse, Italie, Espagne, Écosse, Angleterre, Australie, États-Unis, Cuba, Mexique, Costa Rica
  2. Rêve d'y mettre les pieds : Chili, Pérou, Népal, Birmanie, Inde, Jordanie

L'infolettre des karavaniers

Haut