www.karavaniers.com
Appelez-nous au
514-281-0799
Si ce message n'est pas lisible, cliquez ici
www.karavaniers.com
Les voyages au Canada sont-ils trop chers ?
Édito
Vous êtes peut-être habitués de voyager à l'international et les prix dans l'ouest vous paraissent probablement élevés par comparaison. Comment cela s'explique ? Deux facteurs principaux : le coût de la vie et l'inaccessibilité.

Vous le savez, le coût de la vie est élevé : une chambre double coûte généralement entre 250$ et 300$ par nuit dans les Rocheuses ; les salaires, transports, épiceries sont proportionnels. Mais outre cela, c'est pas mal plus compliqué d'aller dans les Boogaboos ou les Coastal Mountains qu'à Katmandou. Explications ci-dessous. 

 
LES GUIDES
Pour les itinéraires eux-mêmes, comme nous avons toujours préféré le Manaslu à l’Everest, il allait de soit que nous n’allions pas nous contenter du lac Louise. Il fallait donc aller voir, aller rencontrer des gens.

Alors nous avons fouillé le net pendant des semaines, sorti des cartes, fait des zooms. Puis nous sommes partis, même en temps de crise parce qu’il le fallait, rencontrer les gens. Dans l’ouest mais aussi dans les coins reculés du Québec. Comme nous le faisons depuis 23 ans dans le monde.

Parce que la revente de circuits ne nous intéresse pas. Parce qu’il nous faut voir le terrain et surtout rencontrer les gens avec qui nous allons travailler pour bien leur expliquer qui nous sommes. Toujours un guide local avec le guide Karavaniers. 

La finalité, le moteur, avant la rentabilité, c’est bien le beau voyage où des guides vous refont voir ce que vous n’auriez pas vu par vous-mêmes. Ça coûte plus cher.
LA LOGISTIQUE
Avec cette crise, nous avons appris, faute de choix, que la frontière la plus lointaine était chez nous. Dans les faits, crise ou pas, le bout du monde c’est vraiment au Canada. Il est sauvage ce pays! Il est difficile de s’y déplacer.

Se rendre au Mushuau Nipi chez les Inuus, marcher sur des glaciers dans les Bugaboos, prendre un verre au lodge Mistaya est pas mal plus compliqué que d’aller à Katmandou. Il faut pour un, noliser un Otter et mettre les canots sur les flotteurs, prendre un hydravion ou un hélicoptère pour les autres. La bière coûte alors très cher. D’autres fois, il faudra un hélicoptère pour des déposes de matériel et de nourriture.

Et si, comme nous le faisons, nous recherchons des partenaires qui ont à cœur l’environnement, les énergies renouvelables, la nourriture organique alors oui il faut payer pour éviter que les générations qui suivent n’en payent un prix encore plus élevé.
L'ENVIRONNEMENT
Et puis il y a le coût environnemental. Il faut d’abord compenser entièrement nos dommages, ce que nous faisons. Il y a un montant significatif compris dans chaque voyage. Ensuite il faut réduire. Et il n’y a que 2 façons efficaces de le faire : voyager moins souvent et aller moins loin.

Pour y arriver, nous avons décidé, que pour tous nos voyages, nous allions « étirer le temps ». Donc, s’il faut prendre l’avion, nous n’offrons pas de voyages d’une semaine. C’aurait été facile et moins cher bien sûr mais non, ce n’est pas cette direction qu’il faut prendre.

Et moins loin? Alors là nous continuerons d’aller au Népal. Mais pourquoi ne pas aller voir les sherpas et leur Himalaya une année et les innus et leur Mushuau Nipi l’autre? Les deux sont fascinants. Plus long est aussi plus cher…mais mieux.
CONCLUSION
Alors, tout bien considéré, est-ce que voyager au Canada coûte cher? Et si le coût réel d’un voyage était celui qu’on paye ici. Que c’est ailleurs, au Népal par exemple, que ça ne coûte pas assez cher? Et si cela faisait en sorte qu’on voyage moins souvent, et plus longtemps, ce ne serait pas plus mal.

Nous espérons fortement que les voyageurs réalisent encore plus qu’avant à quel point c’est un privilège de pouvoir voyager. En tout cas, nous, nous savons la chance que nous avons.
À très bientôt,
L'équipe Karavaniers
www.karavaniers.com
www.karavaniers.com
Cliquez ici pour vous désabonner