Aconcagua

L’ascension de l’Aconcagua par la route 360°!

Une sentinelle de pierre si haute qu’elle semble inatteignable.  Le cerro Aconcagua (6962m) est d’ailleurs le plus haut sommet des Amériques, nord et sud confondus!  Pour mieux saisir son immensité, nous nous mesurerons à tous ses versants : d’abord l’approche, par le versant est, souvent nommé Polonais. L’ascension finale se fera via la face nord… alors que le retour nous mènera sur le flanc ouest, la voie normale.  Une expérience intense sur un véritable terrain de haute montagne : glaciers impressionnants, panoramas grandioses, arêtes effilées et vallées majestueuses. 

img-article © Claude Duguay & Lucie Dumont
  • Partager :

Grand classique revisité

Argentine: Aconcagua
  • À partir de
    5715.00$
  • Groupes
    de 12 voyageurs max.
  • Confort
    Confort 04 Spartiate
    Majorité de nuit sous tente, en autonomie.
    Confort de bivouac rudimentaire (climat, terrain…)
    Repas d’expédition (parfois quelques lyophilisés mais agrémentés en grande majorité de produits frais et locaux).
    Participation pouvant être requise pour la préparation des repas et l’installation/désinstallation du campement selon la composition de l’équipe.
    Douche finale.
  • Effort
    Effort 05 Très engagé
    • Effort intense et prolongé dans le temps. Le nombre d’heures de marche peut dépasser fréquemment les 9h de marche
    • Les dénivelés sont importants ou concernent de la marche en haute-montagne.
    • L’altitude sera probablement un facteur et/ou les conditions climatiques rudes amplifieront l’effort.
    • Vous transportez vos affaires dans des pulkas ou sur le dos pendant la quasi-totalité du voyage.
  • Activités
    • Alpinisme
      Alpinisme

Détails du voyage

  • Activités du voyage :
    • Alpinisme
  • Durée de ce voyage :
    • 23 jours
    • de Montréal à Montréal
  • Période :
    • Décembre à Janvier
  • Tarifs du voyage :
    À partir de 5715$ Détails des prix
  • Supplément petit groupe :
    • 5 à 6 participants : 200$

Dates des voyages Au départ de Montréal

  • Confirmé
    Du 08 Janvier 2018 au 30 Janvier 2018

L'ascension de l'Aconcagua une dernière fois... pour les 20 ans de Karavaniers

Ce n’est pas un secret, Karavaniers a longtemps eu une image assez hard…Et encore aujourd’hui elle persiste. Or c’est assez faux. Ceci dit, dès les débuts nous avons voulu grimper des sommets.  À cette époque nous avions même lancé la première école de montagne au Québec. Comme beaucoup de  bonnes idées, elle a été récupérée par d’autres et sa rentabilité est devenue difficile. De toute façon, notre terrain de jeu était d’abord l’étranger. Alors nous avons persisté et fait de belles premières : Ama Dablam (nous sommes la 2e équipe québécoise à avoir atteint le sommet), Shisha Pangma (première expédition commerciale québécoise sur un 8000m…nous avons atteint 7500m…sans oxygène), Baruntse, un 7000…et souvent l’Équateur, la Bolivie. Mais la montagne que nous avons le plus souvent grimpé reste le sommet des Amériques : l’Aconcagua près de 25 fois.

Comme dans tous nos voyages, la qualité du voyage repose aussi beaucoup sur le guide. En montagne, la vie des gens dépend aussi de ce guide. Nous avons donc toujours choisi minutieusement nos chefs d’expédition…Ils s’appellent Claude (Duguay), Jean-Philippe (Leblanc), Alain (Lacroix), Jean-Nicolas (Grieco)… Et voilà maintenant qu’un jeune retraité joint les rangs : Bernard Mailhot. Je vous raconte une histoire personnelle. À la fin de mon adolescence j’avais décidé que je deviendrais un vrai grimpeur…J’étais sérieux. Matériel, cours, entrainement…à cette époque il y avait peu de livres-guide et ce qu’on savait des exploits des québécois se passaient par les contes (enfin avant Facebook)… Il y avait des Claude Bérubé, Poisson et cie…et il y avait un jeune qui avait écrit le livre des parois de l’Estrie : Bernard. Un jour que je m’essayais en tête à poser mes protections, je me fis dépasser par quelqu’un qui lui, avait une perceuse et posait des plaquettes… Cela avait l’air facile ! Et là j’ai compris qui c’était… Un peu intimidé quand même. Avec les années, ma détermination de grimpeur s’est transformée en celle d’un voyageur et la vie a fait en sorte que Bernard est devenu un ami. Et je me suis rapidement rendu compte que c’était là quelqu’un de très gentil (c’est une super qualité) et en plus d’être humble (ça aussi c’est une super qualité). Voilà donc que cette légende de l’escalade joint nos rangs. J’en suis très heureux et fier.
Pour la première ce sera un retour à l’Aconcagua en janvier 2018.

Mais ce sera également notre dernière fois sur ce célèbre sommet.
Nous souhaitions le souligner à l’occasion des 20 ans de Karavaniers et offrir une expédition différente car nous estimions que ce sommet avait changé ces dernières années sous les phares du monde de la Haute Montagne.
Pour rendre honneur à cette mythique montagne et pour fêter nos 20 ans, rien de moins que le plaisir de rassembler Bernard … et Jean-Philippe lors d’une même ascension.
Entre rêver à un Aconcagua inédit et penser à Jean-Philippe Leblanc, il n’y a … qu’un pas. Les pentes du géant des Amérique, Jean-Philippe les connait bien, pour s’y être rendu non moins qu’une dizaine de fois. Et outre son expérience et son professionnalisme de la Haute Montagne et de l’Alpinisme, c’est surtout pour lui une véritable passion qu’il arrive à communiquer avec beaucoup d’humanisme. Et cela, à bien des niveaux : de la Traversée de Terre de Baffin, aux fjords de Patagonie ou ceux du Groenland, tout en domptant les sommets les plus reculées aux quatre coins du monde !

Et pour souligner nos 20 ans sur cette montagne, nous avons fait un effort du côté du prix mais surtout, nous sommes convaincus que cette exceptionnelle paire de guides saura déplacer l’expérience au-delà du « simple » sommet.       
L'immersion - Montagne & Volcan

Les points forts de cette expédition en haute montagne en Argentine

  • L’ascension de l’Aconcagua (6962m), plus haut sommet des Amériques
  • Ascension par la voie 360° : une alternative à la route classique, pour profiter au maximum de la montagne
  • Transport des bagages et équipement collectif par des arrieros et mules jusqu’au camp de base, en autonomie totale par la suite
  • Expédition encadrée par des guides qualifiés et expérimentés sur la montagne
  • Acclimatation sécuritaire et réfléchie pour avoir toutes les chances d’atteindre le sommet !

Laissez-vous transporter par un voyage de haute montagne en Argentine

L’ascension de l’Aconcagua par la 360°

L'Aconcagua impose sa dominance dès le premier coup d’œil. C’est au deuxième jour de la marche d'approche que nous l'apercevront au fond de la vallée. À partir de ce moment sa stature gigantesque ne cessera de nous hanter, grossissant à chaque détour de sentier jusqu'à Plaza Argentina, notre camp de base, à 4 200 mètres. Ce camp deviendra petit à petit une oasis, un lieu de repos et d'air presque riche au fur et à mesure que nous progresserons vers les camps supérieurs. Mais d'ici, on peut difficilement s'imaginer triompher du sommet tant il semble inatteignable...
Dans ces hautes altitudes, tout est une question de rythme, de persévérance, de ténacité, d'endurance physique et morale. Bien sûr l'effort sera grand. Mais on l'oubliera bien vite, lorsque notre regard et notre sourire porteront enfin au-dessus de l'Amérique toute entière et que nous serons au sommet de l’Aconcagua !

Avant-goût de votre itinéraire en Argentine

Jours 1 et 2 : Vol jusqu'à Mendoza en Argentine.
Jour 3 : Préparation de l’ascension à Mendoza et achat des permis d’ascension.
Jour 4 : Transport vers Pénitentes. (3 à 4h)
Jours 5 à 7 : Marche d’approche jusqu’au Camp de Base Plaza Argentina. (4200m d’altitude)
Jour 8 : Journée d’acclimatation.
Jours 9 à 19 : Ascension de l’Aconcagua (6962m) et descente jusqu’à Mendoza.
Jour 20 : Visite de Mendoza et des vignobles alentours.
Jours 21 et 22 : Retour à Montréal.
L'esprit - Montagne & Volcan

L'esprit

L’ascension de l’Aconcagua grâce à une bonne acclimatation et une voie moins parcourue (plus diversifiée aussi!) que la voie normale.
 
L’Aconcagua fait partie de ce groupe prestigieux comprenant le plus haut sommet de chaque continent. C’est donc, assurément, une montagne populaire. Le chemin classique de la voie normale est plus emprunté et plus monotone en diversités de paysage. Pourquoi ne faire qu’un seul versant de la montagne si on peut la côtoyer sous toutes ses formes et paysages? 

On ne se cachera pas que l’ascension de cette montagne est difficile, très difficile. Les conditions météo, l’effort à fournir et le confort disons « alpin » affectent  les alpinistes. Ces conditions peu agréables amènent trop souvent les compagnies (et les voyageurs individuels en Argentine) à vouloir monter trop vite. Et sur une montagne qui pointe presque jusqu’à 7000 m, cette erreur peut avoir des conséquences graves. Notre premier travail est donc de permettre une acclimatation sécuritaire et bénéfique. Le second est d’offrir une alternative au chemin classique pour profiter de la montagne à son maximum.  

La route 360°
Avec les années, les camps de bases (Plaza Argentina et Plaza de Mulas) ont développé leurs infrastructures. Il est maintenant possible de recharger nos appareils électriques et de prendre une douche juste avant de casser la croute avec une pizza accompagné d’une Andes bien froide. Quand même drôle de voir ces conforts modernes entrer dans ce monde minéral. Pour être franc, le camp plaza de Mulas sur la voie normale, ressemble plus à un gigantesque entrepôt de tentes qu’à un repère d’aventurier bourlingueur!  Mais c’est quand même plaisant d’aller flâner à la galerie d’art… Pour Plaza Argentina, premier camp de base que nous visiterons, c’est un peu plus « sauvage » dans le beau sens du terme!

L’ascension par le versant Est permet de retrouver une montagne un peu plus vrai avec un peu moins de gens. Nous ne serons pas seuls, mais disons qu’il y a moins de grimpeurs de ce côté. Bien sûr, l’approche pour le camp de base est une journée plus longue, et c’est aussi plus complexe d’organiser la logistique pour réaliser une boucle autour de la montagne.  Mais la difficulté technique n’est pas augmentée pour autant puisque, dans nos efforts pour atteindre le sommet, nous bifurquerons pour reprendre la voie normale à Cholera, le dernier camp pour tenter le sommet.

Pour nous, la 360° est la seule façon de respecter à la fois l’esprit d’une ascension en haute montagne et notre philosophie du voyage.        

L’acclimatation (sommet d’acclimatation et camps d’altitude)
L’acclimatation est toujours l’élément le plus important d’une expédition en haute altitude et ce sommet argentin ne fait pas exception. L’Aconcagua, du fait de sa hauteur, exige une approche “himalayenne”. Les campements sont ainsi installés en deux étapes. Cette technique qui consiste à monter pendant la journée et redescendre ensuite afin de dormir à une altitude inférieure maximise le processus d'acclimatation et permet de voyager « léger ».

Niveau de votre voyage de haute montagne en Argentine

Carte

 
Niveau 4
Ce voyage de haute montagne en Argentine nécessite une excellente condition physique et une forte résistance psychologique pour réussir. Très haute altitude (presque 7000m). L’ascension de l’Aconcagua par le versant polonais, avec la finale par la voie normale (Falso) offre un défi fascinant pour l'aspirant alpiniste. La fin de semaine de préparation est essentielle pour la formation technique des voyageurs. 

Le climat en Argentine sera sec et venteux, chaud le jour, jusqu'à 30° C et froid la nuit du sommet (-25°C).

Les bagages seront transportés par mules jusqu'au camp de base. Les voyageurs devront participer à l'établissement des camps en transportant le matériel. Il y a toujours possibilité d'engager un porteur d'altitude argentin, si ce "coup de pouce " nous donne de meilleures chances de faire le sommet. Mais attention, ce petit service peut coûter au-delà de 300U$ par jour!!! Ratio d’encadrement : 1 guide pour 4 grimpeurs.
 
Pré-requis / sélection des voyageurs pour ce voyage de haute montagne en Argentine :
  - Nous envoyer un Curriculum Vitae résumant vos expériences en montagne (ici et à l’étranger)
  - Rencontrer / contacter un guide de montagne chez Karavaniers
  - Avoir autant que possible une expérience préalable de cramponnage

L’aventure limitée à 12 personnes

Notre choix s'est toujours porté vers la qualité plutôt que la quantité..

Nos petits groupes intimistes nous permettent des itinéraires plus ambitieux, plus respectueux de l'environnement et des populations locales. L'ambiance, l'esprit, le souci du détail, confortent nos différences que nous aimons cultiver dans le but unique de vous faire vivre la plus belle des aventures.

Seuls quelques rares itinéraires audacieux en logistique pourraient voir leur entité portée à plus de 12 personnes.

Pour aller plus loin

Pour plus d'informations sur :
  • le récit d’un guide
  • En trek et en montagne
  • Manœuvres techniques
  • La Haute Altitude : conseils pour bien réussir son ascension.
 
Cliquez sur "Voir la fiche détaillée" 

Dates et prix

Dates des voyages

  • Du 08 Janvier 2018 au 30 Janvier 2018 (23 jours) - 5 715.00$ / Personne

Supplément petit groupe

Si groupe composé seulement de 5 à 6 participants : +200$ TTC / personne

Télécharger le carnet
complet de ce voyage

En téléchargeant nos carnets de voyage, vous pouvez ainsi les lire tranquillement et découvrir tout ce qu’il faut savoir sur votre destination :

  • Votre itinéraire détaillé jour après jour
  • Les prix détaillés
  • Les modalités de réservation
  • Les formalités
  • Toutes les informations pratiques...

Votre contact
spécialiste

Mariana Ledesma

Une belle surprise nous est apparue au bureau par une journée froide d’octobre. Un soleil du Mexique, une boule d’énergie. Elle voulait apprendre et travailler chez...

Lire la suite

Contactez-nous pour planifier votre voyage ou pour plus d’informations

L’infolettre des karavaniers

Haut