Sauvage rivière Dumoine : canot en Outaouais

Les confins de l’ouest Québécois. L’eau vive et sauvage de nos rivières de l’Outaouais. La pleine nature entre la Vallée-de-l’Or, l’Abitibi-Temiscamingue et Pontiac : connaissez-vous les secrets de la Rivière Dumoine ? Nous vous emmenons pour 9 jours d’excursion en canot : un voyage de 100 km qui parcourt quasiment toute cette rivière, coulant plein sud. Une rivière assez unique en paysage et adaptée par ses niveaux d’eau à une expédition en canot en petit groupe. Quelques portages en chemin pour varier les souvenirs. Cathédrales de granit qui plongent dans la basse vallée, grands lacs entourés de collines, forêts de pins, cerfs, orignaux, visons et loutres pour voisins. Une incroyable descente de rivière pour les pagayeurs passionnés de nature sauvage !
img-article
  • Partager :
Québec: Sauvage rivière Dumoine : canot en Outaouais
  • Groupes
    de 10 voyageurs max.
  • Confort
    Confort 03 Rustique
    • Des nuits sous tente sauf celles hors trek où nous privilégions de charmantes auberges.
    • Repas d’expéditions avec cuisinier ou plat lyophilisé.
    • Participation souvent requise pour le montage/démontage et préparation des repas selon la composition de l’équipe.
    • Douches rares en trek.
  • Effort
    Effort 03 Soutenu
    • Les journées sont de 5 à 7h de marche, pouvant atteindre les 8h, en autonomie généralement et ce, pendant plusieurs jours d’affilée (5 à 10).
    • Pas de difficulté technique mais les dénivelés sont conséquents.
    • L’altitude est à prendre en considération.
    • Votre sac contient les affaires de la journée, sauf en de rares occasions.
  • Activités
    • Observation nature
      Observation nature
    • Navigation
      Navigation

Détails du voyage

  • Région :
    Abitibi-Témiscamingue
  • Activités du voyage :
    • Observation nature
    • Navigation
  • Durée de ce voyage :
    • 9 jours
    • de Morning Mist Resort à Pine Valley Terrain
  • Période :
    • Juillet à Septembre

Dates des voyages Au départ de Morning Mist Resort

Dates en cours de préparation
Contacter le spécialiste pour plus d'informations.

Le voyage en images

L'esprit de la descente de la rivière Dumoine en canot - Eau

L'esprit de la descente de la rivière Dumoine en canot

Les confins de l’ouest Québécois. L’eau vive et sauvage de nos rivières de l’Outaouais. La pleine nature entre la Vallée-de-l’Or, l’Abitibi-Temiscamingue et Pontiac : connaissez-vous les secrets de la Rivière Dumoine ? Nous vous emmenons pour 9 jours d’excursion en canot : un voyage de 100 km qui parcourt quasiment toute cette rivière, coulant plein sud. Une rivière assez unique en paysage et adaptée par ses niveaux d’eau à une expédition en canot en petit groupe. Du lac Dix Mille jusqu’à la rivière des Outaouais. Et quel cadeau : vous croiserez 35 rapides environs, de niveau 1 à 3. Pour vous mettre l’eau (Dumoine) à la bouche, en voici quelques noms : le Big Steel, le Mangeur de Canot, le Serpent, Enfile l’aiguille, ou Pin Rouge… Des expériences dépaysantes accessibles grâce à l’encadrement, le professionnalisme et les conseils de nos guides. Quelques portages en chemin pour varier les souvenirs. Cathédrales de granit qui plongent dans la basse vallée, des lacs entourés de collines, de forêts de pins. Une invitation sur la terre des ours, cerfs, orignaux, aigles et faucons nicheurs, castors, rats musqués, visons, loutres et loups. Une fabuleuse descente de rivière pour les pagayeurs passionnés de nature sauvage !
Les points forts de cette descente en canot en Outaouais - Eau

  • La descente de la sauvage rivière Dumoine en canot sur 100 km.
  • 35 rapides de niveau 1 à 3.
  • 8 nuits en camping dans les paysages préservés de l'Outaouais.
  • La pleine nature pour des pagayeurs expérimentés. 
  • Du temps pour nager, pêcher, se détendre au coin du feu.
  • Cerfs, orignaux, visons, loups, loutres... pour voisins!

Niveau du voyage : 3

Effort soutenu & confort rustique

Ce voyage est idéal pour les pagayeurs ayant déjà une expérience en canot en eau vive avec du portage chaque jour. Nous transportons la nourriture et l'équipement tout le long de cette descente de rivière et nous avons fait le choix de faire découvrir la ‘’grande’’ rivière Dumoine, soit sur 9 jours. Nombreux rapides rencontrés, environ 35, de niveau 1 à 3 : parfois des passages d’eau vive soutenus plus exigeants avec rochers, rebords, grosses vagues. Et l’exigence dépendra du niveau de l’eau qui varie tout l’été, affectant la vitesse des courants. Si les rapides sont trop exigeants pour vous, vous pourrez donc descendre et pratiquer le portage, ou bien vos guides pourront vous aider et descendre votre canot pour vous.
Le rythme sera assez rapide mais nous aurons du temps pour transmettre les conseils de la pratique en eau vive en cours de route. Et pour … contempler !

La vie au campement : vous devez être prêt à charger et décharger vos embarcations, à participer à l’installation du camp, ramasser du bois de chauffage, aider à préparer des repas, et…. Raconter de belles histoires au coin du feu ?

Votre itinéraire : descente de la rivière Dumoine en canot !

Jour 1 - Morning Mist Resort (Ontario) – Rivière Du Nord
Rencontre matinale avec votre guide au Morning Mist Resort, près de Stonecliffe, en Ontario. À quelques mètres du Québec. Vous pourrez laisser votre véhicule ici pour la durée du voyage. Présentations, vérification de l'équipement, et route en camion jusqu'au lac Dix Milles. Traversée du lac en direction de la Rivière du Nord, un petit ruisseau qui nous mènera demain au lac Brulart et à la rivière Dumoine. Première nuit de camping.

Jours 2 à 8 : Descente de la rivière Dumoine sur 100 km
Vous pagayez jusqu'au lac Brulart puis par des passages accélérés vers le lac Laforge puis le lac Manitou. Nombreux rapides en descendant vers le lac Benoit. Découverte de Burnt Island Lac, et toute une myriade de lacs étroits spectaculaires que nous traverserons aussi en canot. Au fil de l’eau, nous sommes au cœur du pays Outaouais, sur une rivière sauvage et profitons de dormir sur des lieux de campements exceptionnels. Une sympathique autonomie dans notre choix d’itinéraire.

La faune est exceptionnelle et nous contemplerons au pied des falaises de granits, des forêts de pins, les petits et grands habitants de ces territoires sauvages. Serons-nous chanceux ? Puis portage de 1,5 km jusqu'au lac Robinson, avant de camper sur ses rives, ou bien au ‘’site’’ de Red Pine Rapids.
Nous continuerons, toujours dans le sens du courant, à travers une demi-douzaine de rapides, d’accélération, jusqu’au passage du Bald Eagle Cliff. Toujours cette nature sauvage. Et le temps de pêcher, de se détendre aux camps, de se baigner. Enfin quelques derniers portages notre nuit aux dernières chutes.
 
Jour 9 : Embouchure de la rivière Dumoine - rivière des Outaouais
Dernière matinée en campement sauvage. Les bruissements de la forêt. Notre dernière dizaine de kms à pagayer jusqu'à l'embouchure de la rivière qui nous aura accompagnés toute cette semaine, à travers ces forêts de pins, ces plages, ces roches de granit, et tous les yeux des animaux sauvages nous observant au fil de l’eau dans le coin occidental du Québec. Nous traversons la rivière des Outaouais (sur 2,5 km). Arrivée à Pine Valley Campground (près de Morning Mist Resort, proche de Stonecliffe) en milieu d'après-midi.

Votre guide

Lancés sur tous les continents, les guides seront toujours LA différence Karavaniers. Sur cette descente sauvage et approfondie de la rivière Dumoine, voici un de nos experts du canot. Pour vous partager un territoire qu'il connaît intimement : Alain Lacroix.

Laissez-vous transporter par l'histoire de cette rivière

Bel équilibre de forêts, de collines, de grands lacs, de rapides passionnants, cette rivière Dumoine vous donne le premier rendez-vous proche de Stonecliff, non loin d’un vieil hôtel-magasin général et de quelques anciennes maisons ombragées par des pins âgés. Cette halte est connue des ‘’voyageurs’’ d’Ottawa depuis plus de 400 ans.

À partir de 1611, lorsque Champlain arriva pour la première fois, ce territoire servait de voie d’accès principale pour les explorateurs se rendant vers le grand Ouest. Pourtant les Indiens algonquins ont migré le long des rives de la Dumoine pendant des milliers d'années avant l'arrivée de l'homme blanc. Jusqu'à très récemment, on pouvait apercevoir certains pictogrammes indiens encore visibles sur la Dumoine. On dépendait de la chasse et de la pêche. Puis les Hurons ont commencé à transporter des fourrures vers le Québec, et les collectes, péages et maraudes se sont installés dans la région. La rivière Dumoine est devenu un itinéraire alternatif vers Québec. En suivant la rivière au nord, puis en pagayant vers l'est à travers une série de lacs, on pouvait atteindre plus facilement la rivière Saint-Maurice et la ville de Trois Rivières.
La rivière Dumoine a probablement été nommée en l’honneur d'une des familles de commerçants (Le Moynes). Un fort commercial y avait même été établi en 1730. Après 1820, les voyages par les rivières de l’Outaouais diminuèrent au profit de la route des Grands Lacs. En 1950, avec la construction du barrage hydroélectrique Des Joachims, le site fut enseveli par les eaux : le lac artificiel de Holden. L’exploitation forestière est toujours une activité majeure, mais le canot semble avoir repris de l'importance au cours des dernières années.

Inscription été 2021

À situation inédite, procédures d'inscriptions inédites ! 
Retrouvez les conditions sur ce lien : Voyages Québec & Canada 2021 .

Télécharger le carnet
complet de ce voyage

En téléchargeant nos carnets de voyage, vous pouvez ainsi les lire tranquillement et découvrir tout ce qu’il faut savoir sur votre destination :

  • Votre itinéraire détaillé jour après jour
  • Les prix détaillés
  • Les modalités de réservation
  • Les formalités
  • Toutes les informations pratiques...

Votre contact
spécialiste

Mariana Ledesma

On a vite succombé à l’énergie, l’intelligence et la «drive» de Mariana ce jour d’octobre où elle est passée au bureau la première fois. C’est le soleil et la chaleur du...

Lire la suite

Contactez-nous pour planifier votre voyage ou pour plus d’informations

L’infolettre des karavaniers

Haut