Marie-Josée Talbot

Guide et spécialiste

Une entreprise qui atteint l’âge vénérable de 15 ans (en plein air au Québec, c’est un exploit) peut se dire qu’elle a été visionnaire, opportuniste et sûrement un peu chanceuse. Une chose est sûre : sans des guides polyvalents, pas de survie. Marie-Josée pagaie au Groenland aussi bien que chez elle au Bic. Elle est chez elle, d’y avoir passé des années, au Chili aussi bien que sur les longs treks himalayens. Elle se sent bien à l’aise sur un vélo…un petit peu du confort des circuits de Sur La Route se prend bien après une traversée de la Terre de Baffin non?!? Et comme s’il manquait quelque chose, elle aime bien la nature. À ce point que c’est quand même elle chez Karavaniers qui conçoit les itinéraires nature. Mais ne vous y trompez pas, si elle s'épanouit en faisant le tour du monde c’est qu’elle préfère le confort du matelas de sol au coussin orthopédique de la chaise de bureau. Et c’est tant mieux.

ses essentiels

1.    Une doudoune mince, compacte mais chaude pour les soirées fraîches… ou les nuits sur les planchers de tuiles d’aéroport! Avec un capuchon… pour faire face à toutes les conditions!
2.    Un bon livre (ou deux!), idéalement de fiction, en français et dont le sujet n’a surtout pas de lien avec le voyage que je guide… pour me changer les idées… et pour rendre supportables les longues escales!
3.    Calepin et crayon : j’aime les calepins Moleskin, ceux du plus petit format et j’en griffonne 3-4 par année. Notes et rapports de voyage, impressions, contacts, petits moments à me rappeler ou lieu où ne surtout pas retourner!
4.    Crayon Sharpie noir ou argent à pointe fine : indispensable en expédition, entre autre en kayak de mer, pour noter le contenu des sacs étanches…
5.    Petit sac à dos : sans armature mais confortable, qui se range partout et facilement, se roule pour être rangé dans un compartiment de kayak, et imperméable un atout!
6.    Appareil-photo : cette fois, le poids n’a pas d’importance : ça prend un reflex! J’ai la chance de voir tellement de choses hors de l’ordinaire, dans les coins les plus perdus du monde, en capter l’essence en photo, c’est aussi pouvoir le partager au retour…
7.    Gougounes : pas de flafla, en autant que ça fait flip flop! Ce sont les plus polyvalentes : pour prendre l’avion, une douche, visiter des villes entières et pour… les journées passées au bureau à préparer le prochain voyage!
8.    Sacs Ziplocs : parce que je guide rarement dans des endroits à la météo très clémente… ils protègent autant mon passeport, mes livres que ma trousse de premiers soins! En grande connaisseuse… je ne jure que par le modèle à congélation, avec la bonne vieille fermeture traditionnelle!
9.    Des sachets chauffants pour les orteils… à la caisse! Parce que je guide souvent au grand froid, et parce qu’après avoir eu de bonnes engelures, mes orteils ne se réchauffent plus seuls!"
  • Diane P.

    - Espagne, Alpujarras et Sierra Nevada - novembre 2014

    Marie-Josée est une excellente guide à tous les niveaux. Je n'ai que de bons mots à son égard. Sa disponibilité, sa compréhension, sa capacité à rejoindre et à satisfaire tous les membres du groupe m'ont impressionnées.

  • Céline B.

    - Crète, Mer, montagne, histoire et gastronomie - septembre 2013

    Organisée, compétente, attentionnée, souriante, drôle. Elle a toujours quelque chose d'intéressant à raconter et on ne se lasse pas de l'écouter. Voilà une personne totalement en harmonie avec son travail! Elle nous fait juste un peu "chier" avec le style de vie qu'elle mène..... ;)

  • Nadia V.

    - Crète, Mer, montagne, histoire et gastronomie - septembre 2014

    Le sourire de Marie-Josée... tout un accueil!!! J'ai particulièrement apprécié être tout de suite ""propulsée"" dans le feu de l'action: bonjour, bienvenue, et Hop! en taxi direction l'hôtel. Merci Marie de nous avoir épargné les grands discours de bienvenue! Marie-Josée est une perle.

Quelques mots de Marie-Josée

" Guider… c’est voyager, tout en étant chez soi à l’autre bout du monde, dans des terres, qui, il n’y a pas si longtemps, nous étaient inconnues. C’est anticiper le plaisir qu’on aura à retrouver un ami en Équateur, en Crète ou au Chili. Retrouver ce paysage qui prend aux tripes au Groenland ou en Terre de Baffin, parce qu’encore une fois, la lumière y est unique. Et parce que cette passion de l’«autre» et de l’«ailleurs» est si forte, qu’elle nous occupe l’esprit, le cœur et les jambes, la partager avec les voyageurs devient forcément naturel, stimulant. Pour moi rien ne vaut cette liberté de me sentir bien vivante, le cœur haletant, dans un paysage sauvage que j’ai appris à apprivoiser. Dont je connais les secrets, mais qui toujours, me réservera des surprises."

SES VOYAGES

  1. Y a déjà mis les pieds  
  2.  Guide ici
  3.  Ira bientôt en repérage

L'infolettre des karavaniers

Haut