Bernard Mailhot

Guide

Comme dans tous nos voyages, la qualité du voyage repose aussi beaucoup sur le guide. En montagne, la vie des gens dépend aussi de ce guide. Nous avons donc toujours choisi minutieusement nos chefs d’expédition… Et voilà maintenant qu’un jeune retraité joint les rangs : Bernard Mailhot. Je vous raconte une histoire personnelle. À la fin de mon adolescence j’avais décidé que je deviendrais un vrai grimpeur…J’étais sérieux. Matériel, cours, entrainement…à cette époque il y avait peu de livres-guide et ce qu’on savait des exploits des québécois se passaient par les contes (enfin avant Facebook)… Il y avait des Claude Bérubé, Poisson et cie…et il y avait un jeune qui avait écrit le livre des parois de l’Estrie : Bernard. Un jour que je m’essayais en tête à poser mes protections, je me fis dépasser par quelqu’un qui lui, avait une perceuse et posait des plaquettes… Cela avait l’air facile ! Et là j’ai compris qui c’était… Un peu intimidé quand même. Avec les années, ma détermination de grimpeur s’est transformée en celle d’un voyageur et la vie a fait en sorte que Bernard est devenu un ami. Et je me suis rapidement rendu compte que c’était là quelqu’un de très gentil (c’est une super qualité) et en plus d’être humble (ça aussi c’est une super qualité). Voilà donc que cette légende de l’escalade joint nos rangs. J’en suis très heureux et fier.
Pour la première ce sera un retour à l’Aconcagua en janvier 2018.

Une petite anecdote...

À 15 ans, en cherchant le romantisme de la notion de cordée, au travers de ses liens forts d'amitié et de complicité, je suis tombé sans le savoir dans la marmite de potion magique du moment présent, mais en y ressentant clairement dès lors ses bienfaits.
L'intoxication à cette sensation de liberté, de plénitude et de lucidité fut telle que je n'ai jamais cessé de rechercher sa douce compagnie depuis.
C'est rapidement devenu mon mode de vie et j'ai alors guidé pour vivre ma passion et gagner mes études pendant quatre étés au Camp des Cadets de l'Armée de Banff de 1979 à 1982. Là, j'ai rencontré le monde de l'alpinisme et ma tribu de montagnards qui m'accompagnent depuis et m'ont mené aux 4 coins de la planète pour mes propres aventures, notamment celle d’assistant-guide à l'Aconcagua pour les Karavaniers en 2000,  en préparation d’une expédition à quatre à l'Everest sans guide-porteurs d’altitude ni bouteilles d'oxygène.
À la retraite depuis 3 ans, je reviens au plaisir de guider afin de pouvoir partager ma passion et mon expérience avec d'autres mordus de montagne au sein de la grande cordée des Karavaniers.

L'infolettre des karavaniers

Haut